Mémoire

Ce matin, une réflexion de ma voisine (92 ans) : « Hier, tout d’un coup, je ne savais plus en quelle année on est, 2018, 2019 ou 2020 ? » Avec de l’étonnement dans sa voix, et un soupçon d’inquiétude aussi, et si c’était…? Et se profile le spectre de cette maladie qui fait des ravages chez ses amies. Une autre voisine lui a dit que c’était une maladie au nom très exotique, quelque chose qui se termine par… titch. Et il me vient de la rassurer, de lui assurer qu’elle a une excellente mémoire, qu’elle n’est pas en train de « perdre la boule », car c’est ce qu’elle redoute le plus, comme la plupart des gens âgés : « C’est juste un trou de mémoire, ça arrive, c’est pas grave, y’a tellement de connexions dans le cerveau, des fois, ça saute une case. » Et on en rigole. 

Au fait, c’est quoi, la mémoire ? La capacité à stocker des infos et à les ressortir dans le bon ordre, au moment opportun ? Intéressant, justement, plus tôt ce matin, impossible de me rappeler les formules apprises récemment. Zou ! Envolées ! Rien que le silence. Eh oui, ça fait bizarre… et un peu peur aussi. Comme une perte d’identité, une incertitude soudaine, une peur que ça persiste – l’oubli – Plus de mémoire, plus de notion de temps. Comment gérer le quotidien ? Ça m’est arrivé un jour il y a 20 ans, impossible de me souvenir de mon nom, du code d’accès à la tirette, de l’adresse, pfuit… envolé tout ça !!! Je me sentais si légère, si neuve ! Rien derrière, rien devant, juste maintenant ! Et cette après-midi, une video cliquée par hasard m’a ramenée à Roubaix, où, paraît-il, une certaine Christelle a vécu ses 20 premières années, dans le quartier du Cul-de-Four et, ce n’est pas une blague belge, dans une boulangerie. Flash-back, une étrange sensation fait battre mon cœur plus vite, des odeurs me reviennent, une atmosphère familière – terrain connu – Fugace, ça glisse et disparaît.

Sans mémoire, le temps n’existe pas et sans anticipation, non plus. Reste l’infiniment bref, le présent immédiat, plein, qui se suffit à lui-même.

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.