La Mouche

Poème de William Blake, visionnaire anglais qui disait «  if the doors of perception were cleansed everything would appear to man as it is, infinite » « Si les fenêtres de la perception étaient nettoyées, toutes choses apparaîtraient à l’homme telles qu’elles sont : infinies. »

La Mouche

Petite mouche,

Vous qui jouez tous les étés,

Sans considération, ma main

Vous a chassée.

Ne suis-je pourtant pas, comme vous, une mouche ?

N’êtes-vous pas, comme moi, humaine ?

Car je danse, bois et chante

Jusqu’à ce qu’une main aveugle me brise les ailes.

Si la pensée est la vie, la force et le souffle,

Et que la volonté de penser est la mort,

Alors je suis une mouche heureuse

Que je vive ou que je meure.

William Blake

Libre traduction Chrystelle

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.