« PAROLES DE FEMME INTERDITE »

Je suis heureuse de vous annoncer la parution du dernier livre de Pamela Kribbe que j’ai eu le bonheur de traduire cette année. Sur un plan personnel, ces paroles ont été source de libération de nombreuses mémoires génétiques et cela m’a permis de revisiter des pans entiers de souvenirs enfouis, de les comprendre et d’intégrer leur sens.

Actuellement, il est beaucoup question dans les médias de « libérer la parole des femmes », c’est aussi le propos de cet ouvrage : ôter enfin le baîllon qui musèle et étouffe hommes et femmes depuis des générations et leur rendre toute leur créativité. J’aimerais partager une anecdote avec vous. En tant que traductrice, je participe corps et âme à cette aventure qu’est la gestation d’un livre, aussi j’attendais d’un jour à l’autre l’envoi des exemplaires prévus par l’éditeur. Mais depuis quelques jours, j’avais de la fièvre, une forte bronchite, je n’ai pas entendu le facteur et c’est ma voisine de 90 ans qui a réceptionné le colis pour moi. J’y ai vu un beau symbole de transmission. Et j’ai écouté ce que me dit cette « bronchite » : elle me parle d’une irritation des bronches, d’une colère rentrée, et là, j’ai entendu la colère des êtres qui toute leur vie subissent l’oppression « sans broncher », se taisent et renoncent par peur à vivre vraiment. Quel que soit notre genre, notre âme est bipolaire et ne saurait être réduite à une seule facette. Je suis très heureuse de participer ainsi par l’écriture à cet élan libérateur et à mettre ce bel outil à la disposition de nos lecteurs francophiles. De tout cœur,

Christelle

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.